Select Page

Etude : où en est l’influence marketing sur Instagram ?

Etude : où en est l’influence marketing sur Instagram ?

Depuis la création du réseau social Instagram en 2010, de nombreux influenceurs ont vu le jour. Instagram permet de publier différentes photos et d’y ajouter ce que l’on appelle des filtres. Ces derniers ont pour objectif de rendre les photographies plus attrayantes, ce qui fait de la plateforme un réseau social où chacun y va de son bon goût : du passionné de gastronomie photographiant des plats photogéniques à l’amateur d’architecture, la facilité avec laquelle il est possible de publier des images esthétiques a suscité des vocations d’influenceur. Un influenceur Instagram est une personne jouissant d’une grande notoriété sur ce réseau social. Lorsqu’une entreprise fait appel à un influenceur pour promouvoir ses produits ou ses services, celle-ci le rémunère en contrepartie. L’influence constitue une part non négligeable de la stratégie marketing d’une marque.

Instagram en chiffres

Le réseau social Instagram compte plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs mensuellement. D’après Wordstream, ce sont plus de 95 millions de vidéos et de photos qui sont partagées quotidiennement sur la plateforme. Selon Digimind, les utilisateurs passent en moyenne 53 minutes sur le réseau social contre 58 sur Facebook. La tranche d’âge la plus représentée chez les « Instagrammers » celle de moins de 35 ans qui constitue 71% de cette population. Ainsi, plus de 2 millions d’annonceurs utilisent Instagram pour accroître leur rentabilité auprès des 80% utilisateurs abonnés à au moins un compte entreprise, pour un taux d’engagement des publicités de 2,4% au premier trimestre 2019. Pour rappel, un taux d’engagement est un pourcentage qui constitue le rapport entre le nombre de « j’aime », de commentaires et le nombre d’abonnés. Ainsi, si vous publiez un post Instagram pour lequel vous aurez 10 « j’aime » et 20 commentaires dans un compte possédant 1000 abonnés, votre taux d’engagement sera de 100 ×( (10+20)/1000 ) soit 3%.

Parmi les secteurs les plus friands d’influenceurs, on compte le domaine du luxe avec 91% des marques faisant appel à des influenceurs, suivi des vêtements de sport. 81% des marques de ce domaine utilisent l’influence marketing dans le cadre de leur promotion. Ensuite, la beauté (81%) et l’hôtellerie (83%) sollicitent régulièrement des influenceurs, compte tenu du format propice à ce type d’exercice.

Un intérêt des marques toujours aussi prononcé

Selon le site Influencia, 75% du budget marketing de la marque Estée Lauder est consacrée aux influenceurs Youtube ou Instagram. Alors qu’une publicité de quelques secondes à la télévision était un moyen efficace de rejoindre la cour des grands, l’influence marketing est devenue depuis quelques années la nouvelle mode. Il faut dire que le format Instagram s’y prête volontiers. Entre la Story, permettant de tourner plusieurs vidéos d’affilées et les filtres offrant la possibilité aux influenceurs de mettre à disposition de leur audience des images agréables à la vue, Instagram est un support idéal pour présenter un produit ou même effectuer une démonstration.

Une forte rentabilité

Cet intérêt pour le marketing d’influence sur Instagram et YouTube s’explique par ailleurs par son impressionnant retour sur investissement, pouvant être 11 fois supérieur aux méthodes de marketing traditionnelles, selon une étude de TapInfluence et Nielson Catalina Solutions. Autre mérite de l’influence marketing sur Instagram, la proximité que celle-ci offre avec la cible. En effet, le ton utilisé par les influenceurs est bien souvent amical et permet de mettre le consommateur en confiance. En somme, comme son nom l’indique, l’influenceur jouit d’une position idéale pour être leader d’opinion sans pour autant adopter un ton délibérément commercial, même si des excès peuvent parfois être pointés du doigt.

Un business juteux

Sur TPMP People, la star de télé réalité Milla Jasmine a révélé son salaire, qui serait compris entre 20 000 et 50 000 euros par mois. Bien avant cette déclaration, de nombreuses stars de télé réalité ont franchi le pas de l’influence marketing. Entre promotion d’hôtels ou de produits de beauté en tout genre, certains salaires peuvent avoisiner les 100 000 euros par mois. Néanmoins, certaines pratiques ont été dénoncées telles que l’achat de faux « j’aime ».

La guerre aux faux « j’aime »

Sur le réseau social, il est possible de s’abonner à la personne ou la marque de son choix et d’y aimer les publications. Même si cela peut être un indicateur de choix pour détecter le succès ou le potentiel d’un influenceur, la méfiance est de mise. En effet, certains influenceurs n’hésitent pas à gonfler leur nombre d’abonnés ou de « j’aime » en achetant des packs sur internet. Il est par exemple possible d’acheter un pack de 500 abonnés pour la somme de 8 euros. Ainsi, certains influenceurs au nombre d’abonnés factice n’hésitent pas à démarcher des entreprises dans leur but de promouvoir leurs produits auprès d’une cible qu’ils n’atteindront pas. Depuis 2018, Instagram a entamé une véritable stratégie pour supprimer les faux comptes pouvant être derrière ces faux « j‘aime » ou faux abonnés afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs ainsi que des entreprises.

Sources :
http://www.influencia.net/fr/actualites/media-com,tendances,75-budget-marketing-estee-lauder-est-consacre-aux-influenceurs,9507.html

Besoin d'aide pour votre site web et son référencement ?
Contactez nous !

Politique de confidentialité

11 + 3 =

Previous

Next

Share This