FLEDGE : La technique de substitution des cookies développée par Google

FLEDGE : La technique de substitution des cookies développée par Google

Bien que Google se soit engagé à concevoir une alternative sécurisée aux cookies tiers d’ici 2022, la firme californienne continue de travailler des concepts de substitution de cookies.

Google a centralisé sa collection évolutive de méthodes de ciblage et de mesure des annonces dans la Privacy Sandbox

Il s’agit d’un projet toujours en test. FLEDGE en est la dernière mise à jour.

 

Qu’est-ce que c’est FLEDGE ?

 

FLEDGE met en pratique une ancienne méthode de remplacement de cookie menée par Google appelée TURTELDOVE. Il fonctionne en prenant des décisions d’enchères publicitaires dans le navigateur lui-même, plutôt qu’au niveau du serveur publicitaire. FLEDGE signifie « Première expérience de décision exécutée localement sur les groupes ».

L’idée est d’aider à protéger la confidentialité des utilisateurs en limitant la quantité de données circulant autour des systèmes publicitaires et des flux d’enchères. Si les décisions en matière d’enchères publicitaires et de ciblage interviennent au niveau du navigateur et de l’appareil. Il y aura moins de données utilisateur à récupérer pour la création de profils utilisateur.

FLEDGE prend en compte les commentaires de l’industrie des technologies publicitaires, y compris l’idée d’utiliser un « serveur de confiance » par exemple. 

 

 

 

Comment fonctionne FLEDGE ?

 

FLEDGE est un processus en 5 étapes :

1/ Le Navigateur enregistre les groupes d’intérêt

FLEDGE repose sur le concept que les annonceurs, éditeurs et fournisseurs de technologie publicitaire ajoutent les utilisateurs dans des groupes d’intérêt en fonction de l’activité et/ou de leur comportement de navigation.

Le navigateur pourra stocker une personne dans un groupe d’intérêt pendant une période de temps définie de 30 jours maximum.

Le propriétaire (le site en lui-même ou une plateforme DSP) du groupe d’intérêt définit une valeur de propriétaire équivalente à son domaine d’activité et transmet d’autres informations telles que le nom du groupe et d’autres informations destinées à faciliter la processus d’enchères.

Le site visité par le navigateur, peut contrôler quelles entités peuvent ajouter des groupes d’intérêt. 

Par exemple, si vous affichez une fiche d’un produit sur un site d’une marque pour une chaussure de sport, vous pourriez être ajouté à un groupe “athletic_shoe_interest” fourni par Facebook / Google ou à un “{Nike} _athletic_shoe_interest créé et géré par {Nike}. »

 
2/ Les vendeurs organisent des enchères sur appareil

Le « vendeur » est celui qui organise l’enchère sur appareil. Un éditeur peut organiser lui-même l’enchère ou demander à un fournisseur de technologie publicitaire tiers de l’exécuter en son nom.

 

3/ Les acheteurs fournissent des annonces et des fonctions d’enchères

 

Chaque partie qui enchérit dans une enchère est un “acheteur”, qui peut être un annonceur qui possède un groupe d’intérêt ou un DSP qui détient un groupe d’intérêt et agit au nom d’un annonceur.

 

4/ Le navigateur rend l’annonce gagnante 

 

Une fois qu’un gagnant est déterminé, cette annonce vous sera présentée dans un nouveau composant HTML de cadre clôturé qui isole entièrement par programmation l‘annonce affichée de la page de l’éditeur qui la contient. Ce concept est encore en cours de développement, mais l’idée principale est de rendre un document intégré sans lui permettre de communiquer avec la page environnante.

Le blocage de la communication avec la page favorise la confidentialité en empêchant les sites Web de connaître les intérêts d’un visiteur en inspectant les publicités qu’ils consultent. Il empêche également toute attaque de synchronisation où un serveur pourrait mettre en corrélation une demande de création d’un groupe d’intérêt avec des demandes d’annonces contextuelles effectuées parallèlement à l’enchère du groupe d’intérêt.

 

5/ Rapports au niveau des événements du vendeur et de l’acheteur

 

Le navigateur appellera une fonction de rapport pour le vendeur et l’acheteur gagnant. Google autorisera temporairement les rapports au niveau des événements qui peuvent inclure des informations contextuelles et des groupes d’intérêt gagnants. Ainsi, L’éditeur peut savoir qui vous êtes grâce à l’authentification / géolocalisation, mais ne connaîtra pas vos intérêts, et les annonceurs connaissent l’intérêt qui a motivé l’annonce, mais pas qui vous êtes.

 

 

 

Quelle est la prochaine étape pour FLEDGE ?

 

Chrome a l’intention de rendre FLEDGE disponible pour des tests plus tard cette année avec la possibilité pour les entreprises de technologie publicitaire d’essayer l’API sous un modèle « apportez votre propre serveur ». Ces tests permettront de préparer l’abandon des cookies tiers de Chrome prévu en 2022.

Réécrire complètement les fondements de la publicité numérique basée sur le comportement ne sont pas une mince affaire. FLEDGE à encore plusieurs cases à remplir avant de devenir une norme pleinement réalisée.

 

 

 

 

Besoin d'aide pour votre publicité locale ?
Contactez nous !

 

Politique de confidentialité

9 + 6 =

Previous

Next

Share This