L’avenir du retail à l’horizon 2024 selon Google

L’avenir du retail à l’horizon 2024 selon Google

Suite à la pandémie et la reconfiguration du commerce mondiale, les retailers se posent la question de l’avenir de le croissance pour les années à venir. De la répartition de l’évolution du retail aux nouveautés sur les différents marchés, les questions sont nombreuses. Une étude menée par Google en partenariat avec l‘Euromonitor tente de répondre en émettant des prévisions pour les 5 années à venir. 

 

 

Disparition des frontières entre les canaux

 

La crise du Covid-19 a profondément changée les attentes des clients. Ils sont devenus plus exigeants et souhaitent plus d’efficacité, d’instantanéité et de fluidité que ce soit pour leur parcours online comme offline. Cette période a rendu le processus de décision des consommateurs bien plus souple quant à leur décision d’achat offline et online. 

 

 

Les deux canaux vont continuer d’être sollicités par les consommateurs pour leurs dépenses, cependant ils vont exiger une expérience hybride et bien plus fluide. Les requêtes de type “disponible autour de moi” ont augmenté de plus de 100% à travers le monde depuis 2019, cela démontre une forte progression du besoin d’instantanéité et du marketing local. A l’avenir, les acheteurs vont se tourner vers les marques qui offrent une expérience digitale efficace. Cependant, la volonté de se rendre en magasin ne prévoit pas de diminuer. Le digital peut d’ailleurs permettre d’améliorer cette expérience. 

 

 

Augmentation de la part des acteurs multicanaux en France

 

A l’horizon 2024, les pays matures en digital comme le Royaume-Unis et les Etats-Unis auront deux tiers de leurs revenus réalisés par les marques possédant des canaux digitaux. En France, cette augmentation sera presque doublée, parmi tous les marchés étudiés c’est la hausse la plus conséquente. Ces facteurs s’expliquent tout d’abord par le réseau d’hypermarchés ancré et solide, qui utilise et explore le numérique depuis de nombreuses années et qui va continuer sur cette lancée. La deuxième raison est le véritable succès des markets-places ouvertes par ces mêmes acteurs comme c’est le cas notamment pour Carrefour. Enfin, dernière raison : la popularité de certains pure-players en France. Le développement des sites tels que Bonprix et Asos spécialisés dans la mode et l’habillement ou encore Materiel.net spécialiste de l’électronique ne fait que d’augmenter cette part.

 

Forte croissance pour les marketplaces 

 

Google en partenariat avec Euromonitor a réalisé une projection de l’évolution des parts de marché pour chaque modèle retail. Leurs prévisions sont les suivantes : 

  • Une forte augmentation des parts de marché détenus par les marketplaces sur quasiment l’intégralité des marchés. En France, la croissance projetée des marketplaces est de 19% à l’horizon 2024 contre 7% en 2020.
  • Importante contraction des commerces exclusivement physique sur tous les marchés.
  • Augmentation des gains de parts de marché à destination des retailers majoritairement physiques dans la majorité des marchés. Entre 5% et 35% des ventes d’e-commerce.
  • Croissance ralentie des pure-players sur quasiment l’intégralité des marchés et diversification de leur offre.

 

.

 

La vente physique toujours majoritaire

 

A l’horizon 2024, bien que la vente online gagne du terrain, le commerce physique restera majoritaire

En France, les chiffres diffèrent et sont de 87% en offline et 12% online.

 

D’un autre côté, les modèles commerciaux évoluent. On appelle cela le modèle du “Brick & brock” le principe est le suivant : les boutiques physiques entament progressivement leur transition numérique et continuent de se développer mais à l’inverse les pure-players crées également des magasins physiques.

 

Un consommateur beaucoup plus exigeant

 

En France, le besoin d’un service de qualité de la part des consommateurs devient primordial. Les acheteurs français aiment le shopping omnicanal mais vont privilégier les marques offrant un service clientèle de qualité.

 

 

Afin de répondre aux attentes et besoins du client n’ayant plus d’attaches à un canal en particulier, les marques doivent jouer sur l’online et le offline. L’évolution rapide des acteurs multicanaux ainsi que des marketplaces doit inciter les acteurs physiques à faire le pas du digital et les pure-players de s’implanter sur le terrain des boutiques physiques.

 

Source : Think with Google : L’avenir du retail : éclairez votre stratégie d’ici 2024

 

 

 

Besoin d'aide pour votre publicité locale ?
Contactez nous !

 

Politique de confidentialité

7 + 1 =

Previous

Next

Share This