Optimiser son référencement naturel : la technique

Optimiser son référencement naturel : la technique

Le site internet intervient dans la stratégie d’une entreprise comme une véritable vitrine virtuelle pour l’entreprise et son savoir-faire. 

Il permet de renseigner vos prospects avec toutes les informations nécessaires sur votre activité. Il est dès lors primordial de générer du trafic vers ce site. Le référencement naturel (SEO), soit les positions de résultats de recherches non payantes sur les moteurs de recherche,  est l’un des moyens dont vous disposez pour atteindre cet objectif. En effet, une bonne position sur les pages de résultats de recherches va naturellement augmenter la fréquentation de vos pages et donc votre notoriété. Nous faisons pour vous un tour d’horizon non-exhaustif des différentes méthodes à votre disposition.

Avant toute chose, il faut avoir en tête que lorsque l’on parle de SEO, on peut définir 4 grands axes d’optimisation :

  • la technique,
  • les contenus et leurs structures,
  • les liens,
  • les mentions sociales & l’UX.

Aujourd’hui, nous nous concentrons sur la partie la plus dense, l’optimisation technique. Les autres aspects feront l’objet d’une autre publication.

Optimisations techniques

Temps de chargement

La première grosse amélioration technique à réaliser se trouve au niveau des temps de chargement.

Les images représentent 68% du poids d’une page web, il est donc essentiel de les optimiser. Elles doivent avoir un format adapté à chaque besoin et devraient avoir un poids inférieur à 200 ko en général. Dans la mesure où elles participent également au référencement, il faut également optimiser leurs noms (photo-equipe-de-X-société.jpg plutôt que image555.jpg), ou même ajouter une “balise alt”. Cette balise a plusieurs intérêts, tout d’abord, elle s’affiche lorsque l’image n’a pas pu être chargée par le navigateur. Elle permet également de faire comprendre au robot le sujet d’une l’image et d’ainsi mieux la référencer, puis pour finir, elle est utilisée par les assistants vocaux pour aider les personnes malvoyantes.

La mise en cache doit être également bien maîtrisée, elle va permettre à certains éléments des pages de rester en mémoire temporairement dans le navigateur. Ainsi, lorsque l’internaute va vouloir accéder au site il n’aura pas à recharger ces éléments une nouvelle fois et pourra plus rapidement interagir avec votre page.

Finalement, on peut aussi agir sur le code en le compressant. Cette compression va supprimer les espaces dans le code, il sera donc plus dense et pourra permettre un chargement plus rapide de la page. De même, les crawlers, les robots utilisés par les moteurs de recherche pourront le parcourir plus rapidement puisqu’ils auront moins “d’informations” à lire.

Pour évaluer votre temps de chargement, vous pouvez utiliser l’outil de Google gratuitement : https://www.thinkwithgoogle.com/intl/fr-fr/feature/testmysite/

 

 

Indexation des pages

L’indexation d’un site internet est son enregistrement dans la base de données d’un moteur de recherche. Ainsi, il va devenir visible lorsqu’un internaute fait une recherche. Lorsque l’on crée un site internet l’objectif est donc d’avoir le plus grand nombre de pages indexées pour augmenter les chances qu’un internaute visite notre site. Deux éléments principaux sont à prendre en compte lorsque l’on parle d’indexation : le fichier robots.txt et la sitemap.

Robots.txt est ni plus ni moins qu’un fichier texte remplit de consignes à destination des robots d’indexation (comme celui de Google, Bing, Yahoo, …). Vous pouvez lui interdire de visiter certaines pages (par exemple : votre page de connexion à votre espace d’administration), ou encore lui indiquer où se trouve le fichier sitemap.

Le plan d’un site (sitemap) est important pour un robot comme le Google bot, car s’il peut deviner l’emplacement de certaines de vos pages, il est plus rapide pour lui de se rendre sur votre sitemap.xml et de consulter chaque page une à une. Ainsi le référencement de votre site se fait naturellement sans avoir à forcer la main au robot du moteur de recherche.

Sachez que les 2 fichiers se trouvent directement à la racine de votre site, si vous ne les avez pas, nous vous conseillons vivement de les mettre en place. Pour les voir, il vous suffit de rentrer dans la barre d’adresse : monsite.fr/robots.txt ou monsite.fr/sitemap.xml

Contenu dupliqué

Google avec ses mises à jour (google panda notamment) cherche constamment à améliorer l’expérience des internautes sur son moteur de recherche. Ainsi, le contenu de qualité est favorisé et permet d’avoir une meilleure position sur les moteurs de recherche. Selon Google, l’une des premières indications pour juger de cette qualité est la duplication,  qu’il ne faut surtout pas faire. On distingue deux niveaux, la duplication interne (au sein des pages d’un même site) et la duplication externe (entre les différents sites).

La duplication interne peut être le fruit d’une erreur de configuration. Elle peut intervenir si certaines de vos pages sont en double, si vous avez copié/collé certains de vos textes sur plusieurs pages, ect… C’est la forme de duplication la plus simple à éviter puisqu’elle repose uniquement sur vous.

La duplication externe est plus difficile à appréhender puisqu’il s’agit dans la majorité des cas de plagiat. Même si vous êtes l’auteur originel d’un contenu, les moteurs de recherche ont parfois du mal à vous identifier.  Votre contenu pourrait être déclassé car considéré comme de mauvaise qualité. Pour lutter contre cette pratique vous pouvez envoyer un email à l’administrateur du site concerné en mettant en avant le contenu dupliqué ainsi que les lois relatives au plagiat. Si vous n’obtenez pas de réponse, vous pourrez toujours signaler manuellement ce contenu auprès de Google.

Architecture du site

La façon dont votre site internet est construit va également intervenir dans votre capacité à être bien référencé. Vous devez donc porter une attention particulière à la façon dont vous construisez votre arborescence et organisez vos pages entre elles.

Un site internet avec plusieurs pages est souvent construit autour d’un menu accessible sur chacune des pages. C’est une première étape pour le maillage interne, c’est-à-dire la mise en place de liens entre chaque page. On peut voir ça comme une toile d’araignée, ou encore comme des ponts permettant de relier chaque partie de votre site. Utiles pour l’utilisateur et surtout pour le robot d’indexation du moteur de recherche qui va lire votre site avant de le faire remonter dans les résultats de recherches, ces liens permettent de construire la structure globale du site. En mettant en relation des pages connexes ayant le même poumon sémantique (c’est-à-dire traitant du même sujet), le robot comprend aisément qu’il existe une relation forte entre les deux pages sur une thématique donnée.

Les robots parcours méthodiquement, une à une, les différentes pages de votre site en les hiérarchisant par importance. Ainsi, les pages se situant plus profondément dans l’arborescence auront moins de chance d’être trouvées puisqu’elles sont plus difficiles à atteindre. Pour la même raison, les informations mises à jour sur ces pages prendront plus de temps à se répercuter dans les moteurs de recherche. Pour éviter ces différents problèmes, nous vous conseillons vivement de limiter votre arborescence à 2 niveaux si votre activité le permet.

Sécurité du site

Comme nous le disions précédemment, Google cherche à offrir aux internautes la meilleure expérience possible lorsqu’ils font une recherche sur un mot clé. Aussi, cela passe aussi par le niveau de sécurité qu’un site internet va offrir. Les sites sécurisés (HTTPS) vont alors voir leur référencement favorisé par rapport au site non sécurisé (HTTP). Ce niveau de cryptage supplémentaire permet de garantir la sécurité et l’intégrité des données transmises entre le site et l’utilisateur. Cette sécurité est très importante pour les moteurs de recherche et nous vous conseillons donc fortement d’installer un certificat SSL sur votre site internet.

Voilà qui conclut la première partie de notre article consacré au référencement naturel. Elle n’a pas vocation à être exhaustive mais aborde les principales actions techniques à prioriser lorsque l’on souhaite améliorer sa capacité à être bien référencé. Nous aborderons d’autres aspects, notamment les contenus, les liens, les mentions sociales ou même l’UX dans une autre publication.

 

Besoin d’aide pour votre référencement naturel ?
Contactez nous !

 

Politique de confidentialité

5 + 10 =

Previous

Share This