Qu’est ce qu’un Click-Through Rate et existe-t-il un taux de clics idéal ?

Qu’est ce qu’un Click-Through Rate et existe-t-il un taux de clics idéal ?

Le Click-Through Rate (CTR) correspond à un taux de clics donné, utilisé pour mesurer l’engagement utilisateur. Indispensable lors de l’analyse d’une publicité digitale, il fait partie des principaux KPIs digitaux. Focus sur la définition exacte d’un CTR, les taux de clics observés en moyenne, et comment s’améliorer.

Qu’est ce qu’un CTR ?

Le taux de clic correspond au rapport entre le nombre de personnes ayant cliqué sur une campagne et le nombre de personnes ayant vu cette campagne. Ce KPI est utilisé dans de nombreux canaux du marketing digital : Search, SEO, Paid social, E-mail,..

Calcul du CTR

De nombreux outils marketing calculent automatiquement le CTR, mais il est très simple à calculer soi-même : 

Par exemple, une campagne Facebook ayant généré 5 clics pour 100 impressions aura un taux de clic/CTR équivalent à 5%. 

Quels facteurs impactent le CTR ? 

  • La pertinence : le contenu de l’annonce/publicité/e-mail doit être clair, lisible, et bien ciblé. Il est nécessaire de déterminer les personas marketing, afin de communiquer des messages suscitant l’intérêt des internautes.

     

  • Rang de l’annonce : en fonction du canal utilisé et du budget investi, l’annonce disposera d’une position plus ou moins favorable.

  • Disposition de la page : sur Google, la présence de résultats Google Shopping ou Google ads impacte fortement le taux de clics des résultats organiques. Globalement, plus les moteurs de recherche comportent d’éléments et d’intégrations différentes, plus le CTR est faible¹.

  • Appareil utilisé : en fonction de la manière dont l’internaute navigue sur internet, via smartphone, tablette, ou ordinateur, le CTR est susceptible de changer. Généralement, les taux de clics de recherches organiques sont supérieurs sur mobile que sur ordinateur².

Définir un bon CTR  

Les taux de clics moyens varient en fonction de plusieurs critères : canal utilisé, secteur d’activité, contenu proposé…Plus le taux est élevé, meilleure est la performance. Afin de définir un bon CTR, il est essentiel de connaître la tendance marché de son secteur. 

CTR moyens par canaux

Voici une liste non exhaustive d’exemples de CTR moyens : 


Contenu organique – moteurs de recherche : 31.7% en moyenne pour la position 1 dans le moteur de recherche Google³. Plus la position diminue, plus le CTR baisse également.

Google organic CTR breakdown by position

Source : Backlinko

Search – Google ads : 3,17% en moyenne. Le secteur performant le plus est celui des sites de rencontre avec un CTR de 6,05%, et celui performant le moins concerne la technologie (2,09%). 

Display – Google ads : 0,46% en moyenne. Cette fois-ci, le secteur ayant le CTR le plus élevé est celui de l’immobilier (1,08%). Cependant, le secteur technologique reste dernier avec un taux de 0,39%.

Source : WordStream

Emailing : 2,60% en moyenne. Le gouvernement et la politique possèdent le CTR le plus élevé (6%), tandis que le commerce de détail présente celui le moins élevé, avec 1.1% Cette si grande différence est due notamment à la haute fréquence des e-mails envoyés par le retail, notamment sur le secteur de la mode.

Source : Campaign Monitor

Améliorer son CTR

Plusieurs techniques existent pour améliorer son taux de clics, en voici quelques unes : 

  • Sur Google ads, utiliser au maximum des extensions d’annonce : avis, lieux des points de vente, liens annexes, CTA… Les extensions permettent d’occuper l’espace, captant davantage les internautes.
  • Pour les e-mails, ajouter des emojis au sein même du titre, afin d’attirer l’attention. Dans le corps de l’e-mail, l’utilisation de Gifs peut même booster le CTR jusqu’à +40%⁴. Utilisés correctement et en adéquation avec l’activité de l’entreprise, ces éléments peuvent réellement aider une annonce à se démarquer.
  • Détecter les jours de diffusion les plus efficaces : en fonction du secteur d’activité de l’entreprise et de la cible (B2B ou B2C), certains jours de diffusion seront plus efficaces pour l’envoi d’e-mails ou la diffusion de certaines campagnes. Le meilleur moyen de le savoir reste de le tester directement à son échelle, afin d’observer quels jours performent le mieux. 
  • Utiliser des CTA adaptés au sein des annonces search ou de paid social. Afin de convaincre l’internaute de cliquer sur l’annonce, le call to action se doit d’être convaincant. Il est préférable d’utiliser des verbes d’action “Acheter”, “Appeler”, “Contacter”. Ajouter une dimension d’urgence est dans certains cas recommandé : “Acheter maintenant”. 
  • Faire de l’A/B testing. Que ce soit avec des e-mails, du search, ou du paid social, l’A/B testing est indispensable. Il permet de déterminer quelle formulation est la plus impactante, quel CTA est le plus efficace, quelle image performe le mieux, et bien d’autres paramètres relatifs à la publicité digitale. Au fur et à mesure, l’entreprise apprend de ces tests afin d’augmenter son CTR. 

 

En conclusion, le CTR figure parmi les principaux KPIs digitaux à prendre en considération, mais il n’y a aucun intérêt à l’analyser de manière isolée. Afin que l’analyse des publicités digitales soit la plus complète, il convient de regarder d’autres indicateurs tels que le nombre d’impressions, le taux de rebond ou bien le taux de conversion. Pour aller plus loin, découvrez 14 bonnes pratiques pour concevoir une landing page qui convertit

 

Sources : 

¹ SEO Clarity : https://www.seoclarity.net/mobile-desktop-ctr-study-11302/

² Sistrix : https://www.sistrix.fr/blog/pourquoi-presque-tout-ce-que-vous-saviez-sur-google-ctr-nest-plus-valable/

³ Backlinko : https://backlinko.com/google-ctr-stats

⁴ Netcore : https://netcorecloud.com/ebook/email-benchmark-report-2020/

 

Besoin d'aide pour votre publicité locale ?
Contactez nous !

 

Politique de confidentialité

13 + 11 =

Previous

Next

Share This